Si vous l’avez loupé, voici nos retours sur l’Assemblée pour la Démocratie de Villeurbanne !

Le dimanche 20 mars, la région lyonnaise s’est jointe à Villeurbanne pour construire des propositions pour le renouveau démocratique. Des urgences d’agir aux solutions, des révoltes aux propositions, l’Assemblée pour la Démocratie de Villeurbanne a permis de forger ensemble des ambitions pour le renouveau démocratique. Décloisonner son expérience par le partage, c’est sûrement ça la vraie réussite de la journée. 

Des révoltes collectives ont été identifiées:  le trop large cloisonnement des individus, l’incapacité de mettre le collectif au cœur de nos vies pour relever les défis de notre temps, la difficulté de mener des actions sur le temps long… 

Une analyse des causes à l’origine des dysfonctionnements a permis des prises de consciences et des débats passionnants en petit groupe.

L’après-midi une question nous a suivi : comment imaginer un futur où les citoyens reprennent du pouvoir d’agir collectivement ? Grâce aux méthodes d’intelligence collective, les groupes sont revenus avec les bras pleins de propositions :

  • Reconnaître le vote blanc à la majorité relative
  • Placer l’éducation civique et l’esprit critique au cœur du système éducatif
  • Mettre en place le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) délibératif, à portée législative, constitutionnelle et révocative (révocation des décisions pas des élus)
  • Permettre aux citoyens de tout âge de s’investir pour le bien commun en donnant du temps dès le plus jeune âge (service civique, expérimentations…)
  • Redéfinir les communs (eau…) sur le temps long, de manière intergénérationnelle
  • Institutionnaliser des Conventions Citoyenne nationale et des Assemblées locales à caractère décisionnaire
  • Repenser le système médiatique avec l’indépendance des journalistes de manière démocratique, en prenant en compte l’ensemble des parties prenantes
  • Créer des Agoras comme lieu de rencontre des citoyens pour débattre des décisions politiques
  • Mettre en place un compte temps-citoyen rémunéré pour participer à des actions citoyennes et associatives
  • Créer un lieu d’éducation populaire pour apprendre sur des sujets larges hors des canaux habituels (école, média)
  • Organiser un événement fédérateur au niveau national qui rassemble toutes les assos et les collectifs afin de définir les objectifs sur les 6 mois à venir

Ces propositions vont s’envoler vers les débats de la future Convention Citoyenne pour la Démocratie, qui aura lieu sur commande publique ou auto-organisé lors du mandat présidentiel. 

Quelles retombées médiatiques pour cet évènement ? 

Merci pour votre inscription !